Tout sur l'immobilier à Paris 19e - Buttes chaumont
Acheter un bien

Le plan de financement : un préalable incontournable pour votre projet d’acquisition immobilière

Vous avez décidé d’acquérir un bien immobilier à Paris, dans le 19ème arrondissement ? Vous n’êtes pas sans savoir que la clé du succès d’un achat immobilier réside dans un bon processus de financement.

Votre projet commence naturellement par une évaluation de votre budget d’achat. Vient ensuite la recherche des biens susceptibles de correspondre à vos attentes et à vos moyens financiers. Il est donc indispensable de préparer consciencieusement votre plan de financement d’achat immobilier à Paris 19e. Voici comment faire.

Choisir votre mode de financement d’achat immobilier à Paris 19e

Trois solutions de financement se présentent à vous, en l’occurrence : l’épargne personnelle, la revente d’un premier bien immobilier et, enfin, le crédit immobilier.

L’épargne personnelle

L’option est intéressante si vous avez suffisamment de capital pour financer votre projet d’acquisition immobilière. À condition tout de même de ne pas « vider » totalement votre épargne ou de puiser dans d’autres ressources indispensables.

Principal avantage : votre budget d’achat est extrêmement précis, puisque vous savez exactement ce que vous pouvez investir.

La revente d’un premier bien immobilier

Vous mettez en vente un bien existant. Le fruit de cette transaction sera réinvesti dans l’achat d’un nouveau logement. Précisons au demeurant que ce mode de financement d’achat immobilier à Paris 19e présente des avantages comme des inconvénients.

Principal avantage : le fruit de la vente peut suffire à acheter un nouveau bien. Et même si ce n’est pas le cas, vous n’aurez pas besoin d’y adjoindre un gros crédit immobilier.

Principal inconvénient : une fois le bien vendu, il faudra bien trouver un toit le temps de trouver votre nouvelle résidence…

Le crédit immobilier

C’est la solution la plus fréquente, en particulier pour les primo-accédants. Mais les banques s’appuient sur de nombreux critères avant de décider d’octroyer ou non un emprunt :

  • La capacité d’emprunt. Elle détermine le montant du crédit. Pour faire le calcul, la banque tient compte de vos revenus nets et de vos charges fixes. Vous ne pouvez pas dépasser un taux d’endettement de 33 %.
  • Le « reste à vivre ». C’est la somme qu’il vous reste, chaque mois, une fois votre mensualité d’emprunt versée. En cas de revenus élevés, vous serez peut-être autorisé à dépasser le seuil de 33 % d’endettement.
  • La durée d’emprunt, qui découle de votre capacité d’endettement, de la somme désirée et du taux d’intérêt appliqué.
  • L’apport personnel. Les banques ne prêtent (presque) jamais 100 % du montant nécessaire. Elles demandent aux emprunteurs de verser au moins 10 % du total, au titre de l’apport personnel. Libre à vous d’injecter plus d’argent si vous avez de l’épargne disponible : cela vous permettra de négocier un meilleur taux d’intérêt.

Il existe différentes manières d’optimiser votre plan de financement d’achat immobilier à Paris 19e. Vous pouvez notamment négocier auprès de votre banque certains éléments du crédit : taux d’intérêt, frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé, frais de garantie… L’aide d’un courtier en immobilier vous sera précieuse !

Êtes-vous éligible à une aide à l’acquisition ?

Les aides à l’acquisition s’adressent à certaines catégories d’acquéreurs comme les primo-accédants ou les ménages modestes. Elles viennent compléter un emprunt.

Parmi ces aides, on trouve le prêt à taux zéro, le prêt accession sociale, le prêt Action Logement ou encore les prêts octroyés par les mutuelles ou les caisses de retraite.

Ces aides viennent consolider votre plan de financement d’achat immobilier à Paris 19e. Pour savoir si vous éligible à une ou plusieurs de ces aides, renseignez-vous !

Opter pour un plan de financement adapté à votre projet

Pensez au fait que votre plan de financement d’achat immobilier à Paris 19e doit être adapté à la nature de votre projet d’acquisition.

Par exemple :

  • Si vous achetez une résidence principale, vous aurez besoin d’un crédit immobilier adapté à vos revenus. Ceux-ci constitueront la base du remboursement de vos mensualités. D’où la nécessité de ne pas dépasser le seuil d’endettement admis, afin d’avoir un reste à vivre suffisant.
  • Si vous investissez dans un logement à louer, le remboursement de vos mensualités d’emprunt se fera sur la base de vos revenus locatifs. Il sera donc important de vous occuper de la rentabilité locative de votre acquisition : il faut que les loyers couvrent les échéances mensuelles.

Par ailleurs, si les primo-accédants ont droit à des aides à l’acquisition, les investisseurs peuvent compter sur les nombreux mécanismes de défiscalisation immobilière.

Article écrit par:

Directeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer