Tout sur l'immobilier à Paris 19e - Buttes chaumont
Vendre un bien

Qui paie les frais d’agence immobilière lors d’une transaction ?

Dans le cadre de votre projet de vente immobilière, vous avez pris la décision de recourir à un professionnel car vous ne souhaitez pas faire face aux difficultés d’une transaction de particulier à particulier. Vous avez donc pris contact avec une agence de renom dans votre quartier des Buttes-Chaumont et signé un mandat exclusif. Celui-ci va garantir le bon déroulement (et la réussite) de votre transaction. Mais dans une telle situation, qui doit s’acquitter des frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont ? Qui, du vendeur ou de l’acheteur, met la main au portefeuille en fin de processus ?

Qu’est-ce que les frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont ?

Toute vente immobilière doit suivre certaines formalités. Confier sa transaction à un professionnel du domaine pour réussir sa vente en revient à en ajouter une nouvelle : rémunérer le service rendu. Cela s’effectue en fin de transaction.

Ces frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont ne sont pas autre chose que les honoraires versés à l’intermédiaire contre le service apporté. Ce service consiste à mener plusieurs actions pour faire avancer la vente, depuis la préparation jusqu’aux dernières phases de la transaction.

Ces honoraires varient en fonction de l’agence et du type de transaction, parfois même en fonction de la valeur du bien. Chaque professionnel peut fixer les honoraires qu’il souhaite, à condition de les afficher clairement en agence et sur son site web. Notez que ces frais sont différents des frais de notaire.

Le professionnel est mandaté par le vendeur, mais il travaille pour les deux parties. Alors, qui est censé payer les frais agence immobilière, l’acheteur ou le vendeur ?

Quand le vendeur s’acquitte des frais d’agence

En général, c’est le vendeur qui est redevable des frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont. Mais dans les faits, c’est l’acheteur qui s’en acquitte. Voici pourquoi ce n’est qu’un paradoxe apparent.

Auparavant, les professionnels n’étaient pas obligés d’afficher le prix net vendeur. Les acheteurs ne pouvaient donc voir qu’un seul prix, en ignorant si ce dernier incluait les frais d’agence, à la charge du vendeur. Le vendeur avait donc l’habitude de demander à son agent immobilier un prix net vendeur, auquel le professionnel pouvait ajouter librement ses honoraires. Les frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont n’étaient donc pas déduits du gain. Si le propriétaire voulait 400 000 euros, il demandait au professionnel d’y ajouter ses 20 ou 30 000 euros d’honoraires.

Mais la loi ALUR a imposé l’affichage des deux prix, le net vendeur et le prix HAI (honoraires d’agence inclus). L’acheteur peut donc désormais évaluer le poids des frais d’agence sur le prix, et savoir ce qu’il paie exactement : le prix du bien d’un côté, les honoraires du professionnel de l’autre. Cela ne change rien pour le vendeur, mais contraint les professionnels à justifier leurs services.

Quand les frais d’agence sont à la charge de l’acquéreur

C’est assez rare, mais l’acquéreur peut aussi prendre en charge les frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont. Il peut d’ailleurs en tirer profit car il doit aussi s’acquitter des frais de notaire, calculés sur le prix HAI lorsque c’est le vendeur qui a mandaté le professionnel.

Payer les frais d’agence peut ainsi permettre à l’acheteur de réduire ses frais de notaire. Tout simplement parce que le calcul est basé sur le net vendeur. Pour un prix de vente affiché à 150 000 euros dont 10 000 euros d’honoraires, l’acheteur paiera donc des frais au notaire sur 140 000, et non sur 150 000 euros. Soit 11 200 euros au lieu de 12 000 euros (pour des frais de notaire de 8 %).

Est-il possible de partager ?

Cette pratique est peu répandue en France, mais il est tout à fait imaginable de partager les frais d’agence immobilière à Paris 19 Buttes Chaumont. Dans ce cas, le vendeur et l’acheteur participent à égalité au versement des honoraires. Si cette solution est peu utilisée, c’est tout simplement pour des raisons d’habitude. Mais vous être libre de proposer cette option à votre acquéreur si vous le souhaitez !

Article écrit par:

Avatar

Directeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer